lundi 24 octobre 2011

Vive la patrie, tout ça



(pardon maman, je t'aime)

Bon, je me plains, je me plains, mais j'ai un passeport suisse (rpz ma patrie t'inquiète) et je peux aller presque partout sans me faire arrêter. Demain, je vous parle de ma prof d'arabe qui se fait checker son petit livre à elle (que comme il est pas rouge avec une croix elle se fait grave chier pour se déplacer n'importe où sur la planète Terre) chaque matin pour venir enseigner à Birzeit.

Aucun commentaire: